Pour un Autre Monde

mardi, janvier 25, 2005

Pour une redéfinition non biologique de l'identité

Hier soir, un de mes amis est passé chez moi, bouleversé. Il pleurait, le pauvre.
Il était venu chercher du réconfort et du soutient. Il avait des problèmes avec sa femme, ils s'étaient disputés, je ne voyais rien de si grave là-dedans. Il a mit assez longtemps à me dire le motif de leur dispute. En fait, il ne serai pas le pére de son enfant. J'ai été étonné, moi je le sais depuis longtemps (j'ai un peu couché avec sa femme à une époque). Mais surtout je ne vois pas où est le problème. Qu'est-ce que ca peut bien faire de qui il est ? C'est avant tout un gosse ! Je lui donc posé la question, et il m'a répondu que c'est comme si on l'avait castré. Il se sent diminué, trompé, trahi. Bien sur j'ai répondu qu'on n'allait pas se baser sur la biologie pour construire une identité, parce qu'on sait où cela nous même.

L'identité, une vraie citoyenneté active, est avant tout une construction sociale. Tout comme le mariage, la paternité ou les règles de bienséances sexuelles. C'est pourquoi je suis pour le mariage gay, et même pour LES mariages gay. Pourquoi interdire la polygamie et la polyandrie ? C'est idiot. Il m'a alors demandé si j'approuverai le fait que deux frères s'épousent l'un l'autre. Etrange question. Il devait être un peu perturbé par ses problèmes, je pense.

L'inceste n'est qu'une construction sociale, un tabou d'un autre age. Les anthropologues ont depuis longtemps prouvé que certaines sociétés premières pratiquaient l'inceste sans aucun problème. C'est dire si la libération de l'homme viendra du métissage avec des sociétés n'aillant pas subi le lavage de cerveau chrétien/capitaliste/libéral. Certainement, il n'y a aucune raison pour interdire l'inceste. On prétend que c'est meilleur pour l'espèce humaine. Mais soutenir cela, c'est alors soutenir des positions eugénistes ! Non, décidément, il n'y a rien, que des préjugés, pour condamner l'inceste. C'est avant tout de l'Amour, c'est cela le plus important !

Bref, je lui aie donné quelques pilules qui "font du bien" et l'adresse d'un bon psychiatre, pour qu'il puisse surmonter son blocage. Il devrait y parvenir, car c’est un homme bien, un homme ouvert, un homme de progrès, qui bénéficit de mon plus grand respect. Bon, le plus important dans cette histoire, c'est tout de même que ce n'est pas moi le père ;-)

13 Comments:

  • C'est exactement ce que se tue à dire Sade depuis deux siècle ! Cf. les dialogues de La Philosophie dans le boudoir.

    G.

    http://les-tables-de-chaulnes.hautetfort.com/

    By Anonymous Anonyme, at mercredi, 26 janvier, 2005  

  • Vous êtes mabouls les gars... Vous avez qu'à aller en Indonésie pour violer des fillettes de 5 ans pendant que vous y êtes.

    By Blogger LFL, at mercredi, 26 janvier, 2005  

  • Et voila l'adepte du coté réactionaire bourgeois qui vient cracher sa haine du progrés de l'Esprit humain..

    Ah, vraiment, qu'il est dur d'être de gauche dans ce pays..

    By Blogger Charles Legrand, at jeudi, 27 janvier, 2005  

  • Vous avez bien raison mon cher Charles, il faut briser tout les clichés qui nous ont été imposé par les suppots de l'autorité chrétienne. J'ai aujourd'hui plus de la cinquantaine, j'ai donc connu le fameux moi de Mai, et moi contrairement à tout ces vendus qui sont devenus medecin, avocat, ou bourgeois, j'ai gardé au fond de mon coeur la flamme révolutionnaire. Aussi quand jean-samir, mon fils, est né j'ai fais exactement le contraire de tout ce que les psychiatres, médecins, et autres agent doubles du systême me disaient de faire. PLutôt que d'éduquer mon fils, et le priver de la magnifique spontanéité des tits bouts de choux, je me suis fais éduquer par lui. C'était génial, je me promenais à quatre pattes en couche, je mangeais des petits pots, je vagissais... de la sorte j'ai appris à communiquer avec jean-samir sans le formater comme un ordinateur, programmé pour travailler manger,dormir...mourir
    Aujourd'hui mon fils à vingt sept ans, et n'en déplaise aux bourgeois coincés il ne parle toujours pas et vie nue, il refuse de s'habiller( il aime trop sa liberté), cloitré dans sa chambre. Hier j'ai déposé un silex au pied de son lit, et bien figurez vous qu'à peine deux heures plus tard il mettait le feu à la pièce... Comme l'intelligence est prodigieuse chez un enfant auquel on à juste imposé la liberté.

    Patrice poutré

    By Anonymous Anonyme, at vendredi, 28 janvier, 2005  

  • Peut être qu'en Mai 68 il y a eut des erreurs, des ereures de méthodes, mais les gens étaient sincéres, et c'était pour défendre le Bien.
    Certe, plus tard la société à imposé aux soixante-huitards de jouer un rôle qu'ils méprisent. Mais soyez persuadé que derriére cette facade, le jeune révolutionnaire de 68 ne fait que someiller !
    De fait si Mai 68 à échoué en parti, il faut bien le reconnaitre, c'est surtout dut au comportement abérant des masses prolétariennes de l'époque, qui ont abdiqué leur liberté contre une vulgaire augmentation de salaire. Je trouve vraiment que ce n'est pas un comportement digne, aprés tout le mal qu'on s'était donné pour déclencher la Révolution, pour l'égalité, pour la libération des ouvriers, pour eux. D'ailleur ces gens là votent FN maintenant, c'est tout dire qu'il n'y a rien à attendre d'eux si l'on veut rebatir la société sur des bases saines.
    Concernant votre fils, il me semble qu'il souffre d'un manque de sociabilité qui le rend inapte à exercer la solidarité normale de la société. C'est que vous oubliez que l'EGALITE est la condition de la liberté. Son comportement me semble anticitoyen. Si vous aviez confiez à l'Education nationale votre fils, des professionnels de l'édvcation lui aurait enseigné les valeur de notre République par une méthode adapté. Si les services publics existent, c'est bien parce que les citoyens de bases sont incapables de répondre d'eux même à certains impératifs; laissez donc cela aux professionnels du Service Public.

    By Blogger Charles Legrand, at vendredi, 28 janvier, 2005  

  • Me serais-je trompé en non-éduquant Jean-samir tout seul avec son autre père ? En même temps comment faire confiance à l'éducation nationale, où tout est basée sur la compétition, et l'humiliation...

    Patrice Poutré

    By Anonymous Anonyme, at samedi, 29 janvier, 2005  

  • Bonjour Charles,

    cet épisode est effectivement navrant, mais n'est-il pas révélateur de notre échec ?
    Cet homme, qui se dit certainement de progrès car je ne pense pas que tu comptes des fascistes parmis tes amis,
    vit de toute évidence encore dans le carcan des schémas catho-phallocrato-patriarco-fascistes.
    Quel aveux rétrograde que de vouloir revendiquer la paternité biologique de son enfant !
    Alors qu'il vit la chance formidable d'accompagner un enfant vers la découverte d'un monde de libertés et de métissages tout en brisant les vieux schémas de la famille imposés par les curés, le voilà de s'en plaindre.
    Es-tu seulement certain que ton "ami" soit réellement un homme de progrès ?
    Je ne doute pas de tes convictions, mais voilà bien encore un réflexe bourgeois que de l'envoyer chez un psy, alors que l'inviter à s'analyser et faire son autocritique devant une assemblée de tous vos amis que vous réuniriez pour la circonstance et en les tenant au courant de l'"affaire", serait certainement plus salvateur.
    Il pourrait, accompagné de vos conseils, réaliser en public combien ses sentiments sont rétrogrades.
    Malgrè mai 68, malgrè nos avancées spectaculaires en matière de sexualité libérée, malgrè le formidable Cohn_Bendidt qui n'hésitait pas à inviter des enfants dans ses jeux sexuels, ou notre exeptionnel Jack Lang qui, avec beaucoup de lucidité, déclarait dans "Têtu" que la sexualité des enfants restait encore un monde à découvrir pour les générations futures ,
    cet immonde relent de patriarcat à la sauce vatican continue de pourrir nos esprits et conditionner les plus influencables d'entre nous.

    Je réalise à la lecture de ce texte, que le combat des forces de progrès et d'intelligence est loin d'être achevé .
    NO PASARAN !

    Amicalement,

    Germain Duclos.

    By Anonymous Anonyme, at samedi, 29 janvier, 2005  

  • Certes, l'éducation dans ce pays à encore bien du chemin à faire. On y instille l'idéologie capitaliste de la compétition dés le plus jeune age, en évaluant, notant, classant les élèves. C'est insupportable !
    Une vrai école de progrès et d'égalité serai d'enseigner la solidarité et de favoriser toutes les activités et les geste de redistribution, pour qu'ils deviennent une seconde nature chez le futur adulte et qu'il perde son égoisme naturel qui le conduit trop souvent à se comporter comme s'il était supérieur aux autres. Nous en sommes encore loin..

    By Blogger Charles Legrand, at dimanche, 30 janvier, 2005  

  • " l'inviter à s'analyser et faire son autocritique devant une assemblée de tous vos amis que vous réuniriez pour la circonstance et en les tenant au courant de l'"affaire", serait certainement plus salvateur.
    Il pourrait, accompagné de vos conseils, réaliser en public combien ses sentiments sont rétrogrades."

    Hum, c'est la méthode US des Alcooliques Anonymes en fait ? C'est vrai que j'en ait déjà discuté avec plusieurs de nos amis communs et certains de mes collégues. Peut être pourraient ils effectivement l'aider par l'écoute lors d'un dîner chez moi. D'un autre coté il pourrait refuser cette aide pour des raisons idiotes -sait-on jamais ce que les gens ont dans la tête ? Je vais l'inviter avec sa femme sans rien dévoiler de mon projet. Ca sera pour eux l'occasion de se réconcilier définitivement (?)
    Oui, il faut que j'organise ca..

    By Blogger Charles Legrand, at dimanche, 30 janvier, 2005  

  • N'aie crainte, Charles, tu n'es pas dans une méthode US droitère mais dans la tradition bien française du dîner de con et du vaudeville, la femme et ses amants. Vous serez très bien entre vous, vous avez déjà une femme en commun. Et comme Brassens, vous avez tous choisi votre maîtresse bien mariée. On dirait que tu n'attendais que ça pour t'ouvrir un peu et essayer des trucs, hein, parce que, ça cause, ça cause... Fonce, des progrès on en a tous fait un jour !
    6 bises,
    Leo du video-club du Marais, en face l'Eglise, rue des Blancs Manteaux. J'veux bien faire le con, je suis généreux.

    By Anonymous Anonyme, at dimanche, 30 janvier, 2005  

  • N'aie crainte, Charles, tu n'es pas dans une méthode US droitère mais dans la tradition bien française du dîner de con et du vaudeville, la femme et ses amants. Vous serez très bien entre vous, vous avez déjà une femme en commun. Et comme Brassens, vous avez tous choisi votre maîtresse bien mariée. On dirait que tu n'attendais que ça pour t'ouvrir un peu et essayer des trucs, hein, parce que, ça cause, ça cause... Fonce, des progrès on en a tous fait un jour !
    6 bises,
    Leo du video-club du Marais, en face l'Eglise, rue des Blancs Manteaux. J'veux bien faire le con, je suis généreux.

    By Anonymous Anonyme, at dimanche, 30 janvier, 2005  

  • j'ai la chance d'appartenir à une famille atypique d'immigrés recents ou nous n'avons aucune notion d'identité biologique :je suis né du lutinage alcodrogo-depressif de ma mére par son grand pere...
    ici les voisins essaient de m'expliquer que je suis donc le frere de mon grand pere ce que je trouve absurde puisque le fameux gran-pere dont il parle est le fils de celle qui (d'apres eux est mon arriere grand-mere)et de sa cousine (dans notre pays c'est possible).
    je trouve que vous ,les français ,vous etes un peu bizzares et...compliqués...non?
    azrinan seurfelfrere
    en haut de la carte à droite

    By Anonymous Anonyme, at mardi, 01 février, 2005  

  • pour prouver ta bonne foi propose lui de faire un enfant à ta femme ...to amour pour cet enfant lui prouvera combien il était dans l'erreur....

    By Anonymous Anonyme, at jeudi, 03 février, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home