Pour un Autre Monde

vendredi, septembre 09, 2005

Pour l'Ecole de la République

Depuis quelque temps, j'ai remarqué une vaste campagne Ultra-libérale visant à saper la confiance qu'on naturellement les Citoyens Usagés (les assujétis, comme on dit chez nous) envers cette manifique administration que le monde Entier nous envie, à savoir l'Education Nationnale.

Des livres paraissent qui insultent le travail des fonctionnaires, appuyés par des sondages (les même que ceux qui donnaient Jospin président, sans doute) montrant un hypothétique désinteré des Citoyens envers l'ecole Public. Certains enseignants vont jusqu'à formuler des Critiques dignes de la Droite la plus honteuse sur les méthodes, et même les programmes !

Pourtant, il faut répéter que notre école est parmi les meilleures du monde (vous avez vu la nulité des petits américains en Géographie ? Les petits français les écrasent de trés loin. Ca prouve l'inéphicacité de leur systéme Ultra-libérale pour le développemnt Moral de l'individu). Nul part on ne prend autant en considération les besoins profond de l'éléve, qui refuse de s'enuier et veut apprendre en s'amusant, apprendre par le jeu. Nul part les programmes n'ont autant étaient allégés de leur scories Réactionnaire, car comme disait l'autre, mieux vaut une tête bien faite et vide qu'une tête mal faite mais remplie. Par ailleur le climat d'humiliation permanente du "mauvais éléve" par les enseignants de Droite n'est plus tolléré. L'enseignant est redescendu de son pied d'estalle, il communique dans l'Egalité avec l'Apprenant, en confiance, et cela favorise un développement spectaculaire de l'Esprit Critique de nos futur Citoyens. Ce sont là les acquis indestructibles de Mai 68 !

Alors qu'est-ce qu'on veut ? Réintroduire le Malet et Isaac ? Et pourquoi pas le Lagarde et Michard pendant qu'on y est ! Le premier est illisible par notre vaillante jeunesse avant l'Université -Ere Numérique oblige-, le second défend un point de vu petit bourgeois de la littérature. Il défend d'abord une Idéologie périmée, puisqu'il ne parle jamais que d'Homme, Occidentals et Morts, prétendument selectionnés pour leur "talent", niant donc l'Ouverture à l'Autre, niant l'apport magnifique de l'Immigration dans ce pays depuis toujours, et enfin niant l'Egalité de tous les Hommes, puisqu'il y a selection. D'ailleur "Les liasons dangereuses" n'y figure même pas, car ce manuel ad usus delphini refuse le caractére profondément Révolutionnaire, et donc Progrésiste de ce roman -même s'il est vrai que l'homosexualité n'y est qu'exquisée. Bref, avant de critiquer l'école, il faut voir d'ou elle part !

On accuse alors l'école du chomage. Mais faudra-t-il donc répéter mille fois que l'Education Nationale n'à pas à satisfaire les Patrons et autres exploiteurs des Cités, mais à former des Citoyens ? C'est l'élaboration de la Conscience Citoyenne, basée sur une forte implémentation de l'Esprit Critique, une répétition inlasable des Valeurs de la République, l'apprentissage des régles de la vie en Société Capitaliste, qui est le but de tout notre systéme scolaire. Ainsi s'élabore une futur génération apte à se défendre contre toutes les agressions, contre le Medef, contre la Droite, contre le Néolibéralisme et contre l'Impéralisme américain. Elle l'a bien montré le 21 Avril et dans les jours qui ont suivi ! Au reste on exagére beaucoups cette histoire de chômage. Ce qui compte, c'est la Solidarité et la Redistribution des Richesses. Je note d'ailleur que ceux qui nous parle de chômage sont souvent les même qui nous parle d'insécurité puis d'immigration, toutes choses agité par TF1, la Droite, le FN et Hitler en son temps. Inutile d'en dire plus.


Le plus important, en tant que Citoyens, est pour moi que mes enfants apprenent avant tout la Tollérance et la Métissage. Car sans doute ce sont les Valeures Citoyennes d'aujourd'hui, et de demain. C'est aussi que le combat pour l'Egalité, et donc contre la sélection, s'inscrive dans un mouvement générale de lutte contre les discriminations. Car selectionner, c'est avant tout selectionner les "meilleurs" c'est à dire les enfants dont les parents imposent aux enseignants les critéres d'évaluation. Bref favoriser la reproduction social, le Darwinisme le plus éhonté, le libéralisme.

7 Comments:

  • Dommage, jusqu'à là votre humour était bien dissimulée, mais là je crois que plus personne ne va y croire !

    By Anonymous laule, at samedi, 10 septembre, 2005  

  • Quand je lis Pierre Marcelle dans Libé, je trouve que ce site est encore très en dessous de la réalité...

    By Anonymous Anonyme, at samedi, 10 septembre, 2005  

  • D'aileurs moî-même j'ai due prendre la plasse à d'autres en passant l'agreg d'histoir.
    Résultads je doit suivres une psikanalise poure me remetre de ma participation, contrainte, à la barbaris libêrâlle.

    By Anonymous François Franck, at samedi, 10 septembre, 2005  

  • Très bien relevé, Charles! Cependant je comprends qu'on adresse malgré tout des critiques à notre excellent système d'éducation. Car il y a encore beaucoup de chemin à faire pour arriver à créer une école parfaite. Par exemple, quand remettra-t-on en cause le scandale de la notation? C'est ainsi qu'on inculque aux enfants les idées fascistes de "hiérarchie" et d'exclusion. Déjà tout petits on sépare les êtres entre A et B, entre B et C, voire D (qui signifie paria). Ceci est un scandale qui ne cesse de se perpétuer. Dans une société réellement égalitaire, il n'y a que des A. On devrait donc mettre en valeur les "mauvais" élèves afin de faire comprendre aux autres qu'ils ne sont que les victimes d'un système inhumain voire du racisme pour beaucoup, qu'ils ne sont aucunement "mauvais" mais avant tout des "victimes" que les autres doivent protéger, et auxquels on doit donner des "droits" particuliers afin qu'ils ne se sentent pas rejetés par la communauté. De même les trop "bons" élèves devraient être surveillés de près par des psys. Car n'est-ce pas déjà l'horrible instinct de domination sur l'Autre qu'ils veulent exercer et auquel ils prennent goût? A chaque fois qu'un fayot reçoit un A+, ses yeux brillent de joie. Mais cette joie, ne comprenez-vous pas qu'elle est du même ordre que l'exultation qui triomphait à Nuremberg!!!

    By Anonymous Anonyme, at samedi, 10 septembre, 2005  

  • C'était Nick, au fait.

    By Anonymous Anonyme, at samedi, 10 septembre, 2005  

  • " Dommage, jusqu'à là votre humour était bien dissimulée, mais là je crois que plus personne ne va y croire !"

    C'est bien, vous utilisez votre Esprit Critique, ce qui prouve tout de même que vous êtes d'accord sur le fond.


    "C'est ainsi qu'on inculque aux enfants les idées fascistes de "hiérarchie" et d'exclusion. "

    D'autant plus qu'on remet justement en cause le collége unique et qu'on réclame maintenant des classes de niveaux ! Ce serait la fin d'une certaine Egalité, ou les "mauvais" éléves étaient poussés par les "moyens" qui ralentissaient les "meilleurs". Dans le futur, allons nous assister au spectacle répugnant de fils de Patrons sautant des classes réguliérement, tandis que d'autre éléves resteront scotchés pendant plusieurs années au même niveau ? On frisonne à imaginer le résultat pour la Société..

    By Blogger Charles Legrand, at dimanche, 11 septembre, 2005  

  • "Pour l'Ecole de la République" ou pour la defense d'une machine bien huilee permettant l'accession des fils de notables et de profs aux privileges de la classe dominante..."la conscience citoyenne" s'apprend à l'"ecole" de la vie pas à l'ecole des "profs"...j'ai envie de dire "des donneurs de leçons" tout azimut

    By Blogger zyx, at jeudi, 12 octobre, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home