Pour un Autre Monde

dimanche, mai 07, 2006

Nouveau Scandale à DROITE.

Voila qu'on apprend que 40 député UMP Ultra-Réactionnaires Ultra-Libéraux ont écrit à Chirac pour qu'il détruise la belle Loi reconnaissant que les Français sont des crimminels contre l'Humanité.


Vraiment, l'UMP est infesté par le Faschisme ! Provoquer comme cela la colére des descendants des victimes, sans considération pour leur douleur Citoyenne ! Ces députés de Droite, ne pensant qu'à l'argent Roi, pensent peut être s'exonérer ainsi des réparations que réclame les enfants des supliciés ? A moins, pire hypothése, que ce ne soit qu'une manoeuvre purement Raciste, pour Humilier les orphelins des déportés ? Car j'ose espérer que l'UMP ne prépare pas le retour de l'esclavage !


Contre cette agression stupide contre nos compatriotes de Couleurs, qui dissimule une agression réel contre le Mouvement Immigrationiste, la Gauche se dresse comme un seul Homme (ou Femme) de Progrés. C'est véritablement le Droit à la Différence qui est l'enjeu de cette demande, j'en suis persuadé. On refuse de reconaitre les Victimes de l'Occident, et de nommer les boureaux. Vraiment, s'il y avait une vrai Immigration dans ce pays, cette appel au Négationisme qui va traumatiser pendant longtemps les Consciences -surtout des Jeunes, toujours plus sensible à l'Injustice- n'aurait pas pu voir le jour.


Cette attaque contre le Vivre-Ensemble et le Lien Sociale me semble trés grâve. Cela va exacerber les tensions. On se souvient que déja l'UMP avait déclenché une polémique en votant en force une Loi Mémorielle ordonnant aux enseignants d'enseigner l'histoire d'une façon orienté. Alors que c'est aux enseignants de déterminer quoi enseigner ! Les élus n'ont aucune légitimité à fixer les programmes, car c'est de l'enseignement Public. Sans cette indépendance, on verrai bientôt disparaitre de l'enseignement tous ce qui dérange, tous ce qui permet de contester le "Systéme", de le saboter de l'intérieur, pour le détruire un jour, faire table rase, et élaborer enfin une Vrai Alternative de Gauche. Aussi bien, sans la Vigilance Citoyenne de Enseignants et l'Esprit Critique qu'ils ont développé chez leurs apprenants, le CPE serai passé. C'est sans doute ce que veux la Droite. Plus les français seront stupide, idiots, inculte, bref de Droite, plus elle pourra les livrer aux Patrons pieds et poing liés. Mais sans doute, il y a dans cette tentative de Révisionisme Historique de la Traite un racolage Anti-Républicain de l'electora FN. On à virer un type du FN d'une université pour moins que cela. Chirac devrait exiger la démission de ces députés d'Extréme Droite.


Pourquoi l'UMP ne fait-elle pas un geste Citoyen, en reconnaissant que oui, nous avons déporté et assassiné des millions de personne de Couleurs, uniquement à cause de la couleur de leur peau, que nous devons faire Repentance, que nous sommes tous des criminels contre l'Humanité. C'est le Racisme ordinaire du petit blanc qui les a fait mourrir, à cause de leur Couleur, à cause de rien du tout. Certes, on me dira que nous ne sommes pas directement responsable de la traite. Seule la France est coupable. Et sans doute, l'Histoire de France, de ce pays, n'est qu'une longue suite de massacre, de despotisme et de faschisme. Mais c'est oublier que le génocide des Africains s'inscrit dans un contexte culturel reconnut depuis longtemps comme étant fondamentalement la Matrice de tous les Faschismes, comme le prouve encore les députés UMP aujourd'hui. Nous avons exterminé les Juifs comme nous avons exterminé les Africains : Nous sommes tous coupables.

4 Comments:

  • Cher Charles,

    Que pensez-vous du site www.grioo.com et notamment de ses forums ?

    By Anonymous Anonyme, at dimanche, 07 mai, 2006  

  • Les forums de Grio ?
    Bein :

    "Les députés de la honte
    Ne cherchez plus, il y avait le ministre de la police, Nicolas Sarkozy avec ses petites phrases ambigües reprenant la réthorique de Le Pen, il y avait Eric Raoult et sa grande délicatesse qui lui vaut désormais le surnom d’Eric Raus.

    Il y avait Christian Vanneste et son homophobie irrémédiable, il y avait Christian Kert et ses diatribes paranoïaques anti-rap, il y avait Jacques- Alain Bennisti et son rapport recommandant de fliquer à l’école les enfants d’immigrés pas assez avancés dans la maîtrise du français.

    Enfin il y avait Lionnel Luca à l’origine de la loi du 23 février 2005 demandant que l’enseignement de l’histoire de la colonisation reconnaisse la rôle positif de la colonisation.

    Il avait même déclaré à la manière d’Alain Finkielkraut :’’certaines personnes aux Antilles font toutes sortes d’amalgames sur l’esclavage mais ne crachent pas sur le RMI des ex-colonisateurs’’.

    Un citoyen profane aurait pu se dire que l’UMP avait une aile droite plutôt rétrograde confondant la République Française avec la Biélorussie.

    On se disait jusqu’à maintenant, que la mobilisation en France et aux Antilles avait su contre-carrer certains de leurs projets les plus funestes. Ils avaient dû manger leur chapeau quand Jacques Chirac avait sagement, préféré faire abroger l’article le plus controversé de la loi du 23 février 2005.

    L’indigestion a été trop douloureuse apparemment et dés lors, les voilà en quête de permettre un grand progrès aux citoyens de la république : qu’on n’enseigne pas l’esclavage aux enfants de France puisque cela ne cadre pas avec les fantasmes d’une France vieillissante sur un patriotisme bienfaisant qui aurait fait des merveilles selon eux outre-mer et dans l’ancien empire colonial français.

    Médias complaisants, journalistes incultes

    Pourtant, tout récemment, nous avons assisté à un spectacle de moins en moins rare en télévision, celui de la stigmatisation des militants les plus combattifs de la cause noire.

    Dans l’émission « Cuisine et Dépendances » de Frantz-Olivier Giesbert sur France 3 : d’après Elizabeth Lévy et, avec l’approbation de Françoise Vergès et d’Audrey Pulvar voire de Christiane Taubira elle-même (par calcul ?), les sites internet noirs et altermondialistes qui ne voient pas en Dieudonné un antisémite dangereux, ces sites-là, d’après elle, constitueraient un très grand danger pour la cohésion nationale en propageant des idées radicales propres à favoriser le communautarisme, notamment le communautarisme noir.

    D’après ces paroles pleines de profondeur, ces sites auraient menacé des personnalités comme Olivier Pétré-Grenouilleau ou Alain Finkielkraut pour leur propos envers les noirs et la mémoire de l’esclavage.

    Là, où ce fut presque drôle c’est quand la journaliste qui anime, pourtant, une émission importante sur France-Culture, reconnut n’avoir pas su , qu’Alexandre Dumas était noir et d’origine haïtienne jusqu’à la célébration de son entrée au Panthéon il y a.. 4 ans. Elle lacha cette phrase très révélatrice : "pour moi, c’était un écrivain français !" (ça ne s’invente pas !)

    Des trous de mémoire très étranges

    Comme par enchantement, on ne parle plus d’Alain Finkielkraut et de ses propos anti-noirs et anti-antillais.

    Comme par magie, on ne parle d’Olivier Pétré-Grenouilleau que comme d’un grand historien soumis à des pressions intolérables et on oublie soigneusement de citer ses paroles qui vont tout à fait dans le sens d’un concurrence victimaire puisque lui, aussi, avait l’outrecuidance de remettre en cause la loi Taubira qu’il voyait comme antisémite. On va leur rafraîchir la mémoire puisqu’ils ont l’amnésie facile...

    Perte de vigilance

    Le Collectifdom avait senti en son temps les menaces possibles contre la loi Taubira d’où le procès intenté à O. Pétré-Grenouilleau non pas pour son livre mais pour ses propos racistes et négationnistes dans le Journal du Dimanche du 12 juin 2005, par exemple :

    « l’antisémitisme est aussi le problème de la loi TAUBIRA qui considère la traite des Noirs par les Européens comme un crime contre l’humanité, incluant de ce fait une comparaison avec la Shoah." ! ».

    Après des assurances qu’on ne toucherait pas à cette loi et sous les pressions nombreuses, l’association avait renoncé malgré de nombreux appels, dont les nôtres, au maintien de la plainte et de la vigilance.

    Olivier Pétré-Grenouilleau avait déjà été un pionnier dans le domaine de la contestation de l’enseignement de l’esclavage prévu par la loi Taubira. Il avait déclaré, aux côtés d’Alain Finkielkraut, dans l’émission Répliques sur France-Culture le 4 juin 2005 : « "L’école n’a pas à faire la liste de tous les crimes contre l’humanité car les enseignants passeraient leur année à rappeler toutes les abominations de l’histoire. La traite et l’esclavage ne doivent être étudiées à l’école pour leur importance historique mais pas parce que cela renvoie à une abomination du passé."

    Alain Finkielkraut, ce philosophe égocentrique réac, toujours professeur à Polytechnique, avait même remis en cause, par avance, la commémoration du 10 mai en déclarant sur RCJ, le 17 avril 2005 : "Quand le comité pour la commémoration de l’esclavage propose une date, la mémoire ne se libère pas, contrairement à ce qu’en dit le journal "libération", c’est le politiquement correct qui nous incarcère."

    Une nouvelle pathologie : l’amnésie néocolonialiste fulgurante

    Quarante députés particulièrement actifs et néocolonialistes, puisqu’ils regrettent ces temps bénis, viennent d’écrire au Président de la République pour demander à ce que soit retiré l’article 2 de la loi Taubira qui stipule :

    « Les programmes scolaires et les programmes de recherche en histoire et en sciences humaines accorderont à la traite négrière et à l’esclavage la place conséquente qu’ils méritent. La coopération qui permettra de mettre en articulation les archives écrites disponibles en Europe avec les sources orales et les connaissances archéologiques accumulées en Afrique, dans les Amériques, aux Caraïbes et dans tous les autres territoires ayant connu l’esclavage sera encouragée et favorisée. »

    Pour eux, il est insupportable que des nègres des Antilles, qu’ils ont fréquemment dénoncés comme des assistés, aient pu obtenir que l’article de la loi sur la colonisation sur l’histoire de la présence française outre-mer soit abrogé. Et comme par hasard, leur communiqué de presse tombe quelques jours avant la première commémoration nationale de l’abolition de l’esclavage...

    Ces députés affirment ainsi ouvertement leur racisme ; ils choisissent de considérer une partie du peuple français comme des sous-citoyens en leur refusant le droit à l’histoire, ils compartimentent la république en refusant sa composante démographique et géographique issue de l’esclavage, ils estiment que les citoyens français ne doivent pas connaître ces siècles tragiques mais chanter la Marseillaise, notamment ses paroles sanguinaires.

    Qui est dangereux ?
    Dieudonné qui se défend comme il peut pour sa liberté d’expression quitte à se facher avec certains membres de la communauté nationale qui lui cherchent des poux ou ces 40 députés qui, utilisent leur mandat de parlementaire pour propager des idées nauséabondes qui peuvent conduire au néofascisme ?

    En tant que députés de la Nation, ils seront invités aux commémorations du 10 Mai sur l’abolition de l’esclavage. Puisqu’ils sont pour l’occultation de la mémoire des descendants français d’esclaves, nous estimons qu’ils ont décidé en toute conscience d’insulter une partie du peuple français et de légitimer une nouvelle forme de ségrégation, la ségrégation de la mémoire.

    Inimitié et plus si impunité..

    En commettant cet acte et en le rendant volontairement public quelques jours avant la commémoration du 10 mai, ils ont pris parti contre la nation française dont, pourtant ils se réclament et qu’ils reconnaissent pourtant comme une et indivisible conformément à la constitution. En cela, ce sont des anti-républicains..

    On peut donc s’attendre à ce que d’autres, se sentant encouragés dans leur racisme, s’en trouvent galvanisés pour aller encore un peu plus loin et se livrer à des actes encore plus graves voire répréhensibles par la loi et l’ordre publique dont ils sont les garants : discriminations raciales et plus si impunité."

    Comme quoi ils sont bien sur la position du Partie Socialiste.

    By Blogger Charles Legrand, at dimanche, 07 mai, 2006  

  • Vous n'avez pas répondu à ma question, Charles.

    By Anonymous Anonyme, at dimanche, 07 mai, 2006  

  • Je suis réellement impressioonné par l'analyse puissante et poussée de ce blog.

    By Anonymous Cadichon, at dimanche, 14 mai, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home