Pour un Autre Monde

lundi, mai 15, 2006

Sarkozy veut Déborder le FN sur sa Droite !

Malgrés la nausé provoqué par l'odeur pestilentielle de
son discour, j'ai réussi à suivre entiérement sans vomir le discours de Haine du président de l'UMP. Celui-ci, en plus d'être un Ultra-libéral pour qui Réformer veut dire le contraire du sens commun, fait dans le nationalisme le plus Réactionnaire. Il répéte "la france" à tous bout de champs, sans doute parce qu'il n'est pas vraiment un Républicain, comme nous, à Gauche. C'est immonde. Et tous ca sur le dos des Immigrés, acusés de tous les maux, alors précisement que ce sont les français dit "de souches" (les archao-français) qui sont responsables, sinon par leur Racisme, du moins par leurs Xénophobies et leur Histoire, des soufrances Sociales des Immigrés.

En plus Sarkozi prétend qu'il faut aimer la france. On pensait en avoir définitivement finis avec ces conneries, grâce à la puissance de la critique des Foucaults, Deleuzes, et autre Althusers. Tous ca à été réfuté depuis longtemps. Ce ne sont que le masque de l'Homme Blanc Capitaliste et Bourgeois devant l'Alterité. Et même en niant que la réfutation des concepts de "france" et de "peuple français" soit irréfutable, qu'on serait finalement à une étape pré-critique de la Pensé, bref, encore à une étape de Beaufs de Droite, ou Sarkozy veut-il nous amener ? Je ne comprend pas du tout ce que ca veut dire, ni comment on pourait "aimer" la france.. La france, c'est juste le nom administratif qu'on donne à un bout de la planéte, mais pourquoi "aimer" particuliérement ce bout de terrain ? Pourquoi ne pas aimer aussi le Maroc, par exemple ? Ce qui est important, c'est surtout que "la france", ce soit un espace de Solidarité Mondiale, une zone de fraternité Multi-ethnique, bref, pour moi, pour tout Homme de Progrés, "aimer la france", ca voudrait dire aimer ses Services Publics, ses Redistributions, et les Droits Acquis sociaux imprescriptible que nous avons arraché aux fumiers de Patrons et autres dégeulacerie de Multinationale du fric. Mais il est clair que, à l'inverse de l'Homme Réactionnaire, nous n'y voyons pas un contenue ethnique ou culturelle. Parce qu'être français, c'est avant tout, comme dans un Hall de Gare abstrait délicieusement Républicain (ce pays), orienter vers son bon Droit l'Homme (le Citoyen ou le Sans Papier, sans exclusion); Et donc être français, c'est avoir ses papiers et toucher ses allocations, pour ainsi dire : ce pays est Pluri-Culturelle et Multi-ethnique, il s'est débarrassé des vielle conception périmé qui voudrait faire coïncider un "peuple" avec un territoire et un culture. Le "un" est toujours faschiste, comme nous le rappel le slogan Nazi. En plus, il mêne au Nationalisme, donc à la guerre, et à la Haine de l'Autre, à l'Antisémitisme, à la Traite, au refus de la Mixité Ethnique et du Métissage. Il n'y a pas de "peuple français".



Par ailleur, la Droite nous déverse sont Idéologie de la concurence à mort avec les autres pays du monde, ou seule les plus "performant" arriveraient à tirer leur épingle du jeu. Je suis contre cette Idée, parce qu'elle signifit remettre en cause nos Droits. Avoir un peu plus, un peu moins de PIB qu'un autre pays, être classé à tel ou tel place, avoir ou pas un taux de croissance positif ou négatif, et quelque millions de chomeurs de plus ou de moins, tous ca n'a finalement pas la moindre importance, parce que ce n'est pas l'argent qui fait le bonheur. Si les Chinois trouve que c'est trés bien d'avoir 8 ou 9% de croissance par an et de bousiller la nature en vendant leur ame au Néolibéralisme, tant mieux pour eux, mais nous, nous refusons d'entrer dans ce jeu là. Il vaudrait mieux avoir le PIB d'un Etats Africains que d'accepter un jour les régles du Néolibéralisme. D'ailleur l'Afrique tout entiére est rongé par le libéralisme, et on voit le résultat : Darfour, cote d'Ivoire et Apparthed des Africains dans leur propre pays. Moi, je pense que les français sont prés à vivre frugalement, du moment qu'il y aura des Services Publics, (avec des Moyens et des Fonctionnaires dévoué et bien rémunéré pour éviter la coruption du Modéle US) pour les servire, et assurer leur besoin de base. Parce que, le vrais bonheur, ce n'est pas de savoir si nos entreprises sont chinoises ou américaines, le vraix bonheur, c'est l'Egalité des Citoyens.



Par ailleur j'apprend que pour les remplacent des DVD, les amérloque nous ont classé par zone avec l'Afrique, et plus, comme actuellement, indépendament. D'un coté je trouve ca bien, ca, parce que, en t'en qu'Homme de Progrés, je suis pour une Citoyeneté Mondiale, et donc, pour une Seule Zone. D'un autre coté, je me demande si les yankee n'ont pas fait ca parce qu'ils nous traitent comme un pays du Tier monde, et ca , c'est inaceptable. Sans doute que notre Civilisation est tellement avancé que les Américians sont incapablent même de pouvoir l'imaginer, et donc la comprendre. Il faut rétablir des droits de douane élevé sur les produits, entre autres, américains, car ces gens la sont dangereux et destabilisateurs pour notre économie Sociale de Marché, et plus encore pour la santé mentale de ce pays. Témoins les délires façon trés IIIéme Reich de Sarkozy.

13 Comments:

  • Un tel talent me troue le cul. Non, sérieusement.

    By Blogger Robert Marchenoir, at lundi, 15 mai, 2006  

  • on n'ecrit pas fachiste,mais fasciste. Avant d'écrire il faudrait se renseigner et acquérir une certaine culture.

    By Anonymous Anonyme, at lundi, 15 mai, 2006  

  • Tiens, un beauf de droite qui vient nous étaler sa culture bourgeoise avec fierté ! Mais vous n'avez pas Bourdieu à la bibliothèque de Henri IV et autres Fénelon !!! Et vous êtes fier de réciter par coeur les fables de La Fontaine aussi ?
    L'orthographe n'est qu'un moyen de stigmatiser les démunis en matière de capital social. Un moyen fachiste, qui plus est, dans la mesure où il prône une "norme".

    M. Jihesse

    By Anonymous Anonyme, at mardi, 16 mai, 2006  

  • M. Jihesse a parfaitement raison.

    Non seulement l'orthographe est un outil de stigmatisation sociale, mais la grammaire est un carcan de conformisme, une mise au pas de l'intelligence et de la pensée.

    Les règles de grammaire n'ont aucune légitimité, parce que personne ne les a votées.

    Quand on parle d'orthographe et de grammaire, Hitler n'est pas loin.

    Lisez plutôt cette démonstration lumineuse sur le site de Philippe Meirieu, auquel notre système éducatif doit tant:

    http://www.meirieu.com/FORUM/grammairecharmeux.pdf

    By Blogger Robert Marchenoir, at mardi, 16 mai, 2006  

  • Et même en niant que la réfutation des concepts de "france" et de "peuple français" soit irréfutable,...

    Cette tautologie coule de source. Mais ici, cher Charles, vous présumez de la capacité d'écoute des lecteurs de droite qui éructent sur votre blog.

    Car il n'y a que les lecteurs progressistes qui peuvent saisir et la complexité du tam-tam et la limpidité de Lacan.

    By Anonymous Ahmed Lagardère, at mardi, 16 mai, 2006  

  • Grrr... mon lien s'affiche mal. J'aimerais bien savoir quel capitaliste pourri de pognon est derrière ce logiciel de blog.

    Et ce lien-là, il va défriser la main invisible de la mondialisation ultralibérale, lui aussi?

    http://www.6url.com/0QGU

    By Blogger Robert Marchenoir, at mardi, 16 mai, 2006  

  • de nombreux chercheurs en didactique du
    français, ont proposé de remplacer le terme de « grammaire », par la formule
    « observation réfléchie de la langue ».


    L'ORL en effet. C'est clair et articulé.

    Le pendule est-il le mari de la pendule ?

    C'est évident. Le pédoncule n'est pas non plus l'épouse du pied dans le cul. Une réforme s'impose.

    By Anonymous Ahmed Lagardère, at mardi, 16 mai, 2006  

  • Personnellement, mon combat se situe aujourd'hui sur les discriminations. Je viens ainsi d'apprendre que les eunuches d'Inde se font voler leur travail par de faux eunuches qui mendient à leur place. Ils-elles sont ainsi obligé-es d'éditer des cartes d'identité-e eux-mêmes pour attester de leur culture.

    Il n'y a donc que peu de solutions. Soit on apporte la Civilisation du Droit Syndical aux affamés, soit on leur donne des Papiers et le statut de Réfugié-es. Au moins les fachistes n'iront pas se plaindre de leur taux de natalité.

    India: India's eunuchs issue ID cards to battle 'fakes'
    http://www.mg.co.za/articlepage.aspx?area=/breaking_news/other_news/&articleid=271877

    By Anonymous Ahmed Lagardère, at mardi, 16 mai, 2006  

  • Charles,

    Permettez-moi de vous féliciter, vous avez livré votre meilleur billet depuis que je vous lis. Des larmes socialistes ont roulé sur mes joues progressistes, tout au long de cette lecture. Et je ne vous parle pas des frissons de métissage, qui ont parcouru mon échine.

    Sus à Jean Marie Sarkonazi ! Sus !

    Jean François Minaudant

    By Blogger Jean François Minaudant, at jeudi, 18 mai, 2006  

  • "on n'ecrit pas fachiste,mais fasciste. Avant d'écrire il faudrait se renseigner et acquérir une certaine culture."


    fasciste ? Vous avez pris des cours auprés du Duce, sans doute ?


    "eunuches d'Inde se font voler leur travail par de faux eunuches"

    Le lien ne marche pas. C'est domage, car ca permetrait de déterminer si l'eunuches est oui ou non une minorité.


    "Jean François Minaudant a dit… Charles, Permettez-moi de vous féliciter,"

    Robert Marchenoir a dit… Un tel talent me troue le cul. Non, sérieusement."

    Merci mesieurs. On lutte comme on peut contre la Bêsdte. D'ailleur mon clavier en est tout boulvers lhg%AGH @z

    By Blogger Charles Legrand, at vendredi, 19 mai, 2006  

  • Merci encore pour ce grand moment de clichés gauchos.
    Le billet rivalise avec les commentaires dans le genre.
    J'aime bien ce blog, je viens de temps en temps pour m'amuser et je ne suis jamais déçu !
    " Des larmes socialistes ont roulé sur mes joues progressistes" : trop drôle. Ne changez rien, continuez !

    By Anonymous Le Proton Jovial, at mardi, 23 mai, 2006  

  • http://www.libertyvox.com/article.php?id=190

    Au tout début des années 1950, les experts de la FAO, l’organisation des Nations Unies chargée de l’alimentation et de l’agriculture, prévoyaient que quelques pays connaîtraient à court ou moyen terme des disettes graves et même des famines à répétition: c’était, entre autres pays, la Corée du Sud (la Corée du Nord étant pourvue d’immenses richesses), le Japon, l’Inde. La méthode consistait à corréler l’explosion démographique inquiétante qui était alors constatée dans les pays d’Asie et les chiffres de la production alimentaire, stable ou en baisse. La Corée du Sud n’avait quasiment pas de ressources; le Japon dispose de trop peu de terres arables pour les quelque cent millions d’habitants qu’il comptait alors; l’Inde produisait trop peu de céréales ou de riz pour nourrir une population qui a plus que triplé en un demi-siècle.

    Ces prévisions étaient minées par des erreurs de raisonnement. L’Inde a résolu les disettes grâce à la “révolution verte”, en introduisant des variétés de céréales mieux adaptées au climat et en recourant à des techniques nouvelles. Le Japon et la Corée du Sud ont choisi la voie du développement industriel: grâce aux revenus qu’ils tirent des biens qu’ils exportent, ils peuvent importer toute la nourriture dont ils ont besoin. En revanche, dans les prévisions de ces experts, les pays d’Afrique étaient censés ne pas connaître de disette, encore moins de famine, ni même de difficultés d’approvisionnement.

    Quarante ans plus tard, les prévisions sont avérées, mais pas dans les pays où il était annoncé qu’elles se produiraient. Le beau schéma rationnel et en apparence parfait a été démenti par les faits et même totalement renversé. Pourquoi?

    Les pays d’Afrique, qui sont aujourd’hui menacés dans leur existence même par des crises de toute sorte, économique, sanitaire, ethnique, nationale, ont tous ou quasiment tous choisi, à partir du début des années 1960, à peine indépendants, la voie socialiste du développement. Qu’ils soient situés au Nord ou au Sud, tous ont été socialistes, à la manière soviétique ou à la manière chinoise. En Afrique noire, la Tanzanie, la Zambie, la Guinée, le Mali, le Ghana, la Haute-Volta, le Soudan, l’Ethiopie, la Somalie, le Bénin, le Congo, l’Angola, le Mozambique. En Afrique du Nord, l’Algérie, la Tunisie (pendant quelques années), la Libye, l’Egypte. Dans l’Océan indien, Madagascar. Là où le socialisme a été refusé, on a opté pour les nationalisations à outrance, comme au Maroc, ou, comme au Zaïre, la confiscation des richesses du pays, non pas par un parti unique, mais par un clan familial ou par un groupe ethnique, et au seul profit de ses membres.

    Partout dans le monde, les mêmes causes ont produit les mêmes effets. Partout dans le monde, la socialisation des moyens de production et d’échange (c’est-à-dire l’appropriation des richesses par le Parti tunique, un clan, une famille, une ethnie) a produit la misère, la haine de tous contre tous, la corruption, le vol généralisé, la gabegie, l’effondrement de la production agricole, etc. En quelques années, Madagascar qui exportait une grande partie de sa production de riz a dû en importer pour nourrir sa population. Le socialisme est scientifique, dit-on. Il est fondé sur des lois. Après un demi-siècle d’application en Afrique, il apparaît que la grande loi qui régit le socialisme et qui se vérifie partout (de l’URSS à Cuba, de la Chine au Ghana), ce n’est pas la socialisation des moyens de production et d’échange, c’est partout, sous quelque latitude ou climat que ce soit, le même désastre. L’effondrement de la production accentue le caractère policier des régimes en place (il faut terroriser la population de peur qu’elle se révolte) et la xénophobie maladive (tout est de la faute des étrangers). Voyager au Mali au temps où ce pays était socialiste, c’était s’exposer, quand on était étranger, à d’incessantes vexations, à des conduites intempestives au poste, à des arrêts interminables et humiliants aux barrages de police établis sur la route tous les 40 ou 50 Km. Cela ne retient pas les Maliens de donner des leçons de “tolérance” à la France ou d’accuser un Ministre de la République, en voyage officiel chez eux, de racisme.

    Que les Africains accusent la France est de bonne guerre. Ainsi ils peuvent sommeiller sereinement sur le mol oreiller de la bonne conscience bouffie. Ils n’ont pas à se flageller, cela les dispense de tout examen de conscience, ce qui est excellent pour la santé. Le cocasse de l’affaire, c’est que des Français mêlent leur voix aux Africains pour accuser la France ou le Nord d’être responsable des malheurs de l’Afrique. Or, ces accusateurs sont tous marxistes léninistes maoïstes enragés: accusant la France ou le Nord ou le libéralisme, ils s’exonèrent de toute responsabilité dans le désastre africain. C’est la grande parade: ils peuvent parader, danser dans les media la pavane, tout en parant les coups qui pourraient leur être portés. Ils ont recours au vieil et archaïque bouc émissaire. Ils détournent ainsi sur d’autres qu’eux la colère des Africains.

    By Anonymous INSTRUISEZ-VOUS !, at mardi, 23 mai, 2006  

  • EH, LES GARS! AVANT DE DONNER DES LECONS DE MORALES DE SURFACE QUI N'INTERESSENT QUE VOUS, CALMEZ VOUS ET COMMENCEZ PAR APPRENDRE LE FRANCAIS, CA FERA MOINS DESORDRE. ET COMME JE PEUX COMPRENDRE QU'ENTENDRE DES CHOSES QUI FRAPPENT LA OU CA FAIT MAL PEUVENT DONNER ENVIE DE VOMIR, PRENEZ DU CAFE SALE, CA VOUS PERMETTRA D'ALLER AU BOUT DE VOTRE ATTITUDE D'INDECROTABLES ASSISTES.A MOINS QUE VOUS NE VOUS EXILIEZ SUR LA PLANETE ROUGE POUR CREER VOTRE MONDE DE REVE, CE SERAIT REPOSANT POUR TOUT LE MONDE.

    By Anonymous Anonyme, at mercredi, 25 juillet, 2007  

Enregistrer un commentaire

<< Home