Pour un Autre Monde

jeudi, mars 16, 2006

"Cotelette Cubique de Coquelicot"

Sur les murs des Cités,
dans les caves de l'Assemblé,
partout, j'écris ton nom : Immigration.


Dans les cantines scolaires,
Dans les programmes scolaires,
à la télé,
comme dans la publicité,
Partout,
j'écris ton nom :
Mixité.


Sur le prix du ticket de métro,
Sur les panneaux des piquets de gréve,
Sur tes déclarations d'impôts,
Sur mes copies de CD téléchargés,
Partout,
j'écris ton nom : Solidarité.


Dans les vétements, Dans les usages,
Dans le langage,
Et les divertissements,
Partout, je hurles ton nom : Métissage !


Tu es ici chez toi, c'est ton Droit.
Peux-tu nous pardonnez nos crimes
Contre toi ?
La Diversité est ton arme,
Ta Culture est ton charme,
Apprend nous à être enfin humain !


C'est par toi que l'Homme de Progrés espére,
C'est par toi que l'homme du Passé desespére,
Immigration, laisse moi mumurer ton nom.

5 Comments:

  • L'amour vous rend poète Charles, je remercie donc aussi votre muse.

    Parler de la peine de mort aux Etats-Unis (votre commentaire à votre dernier post), est effectivement très excitant pour une femme cultivée. Le pouvoir de vie et de mort est un aphrodisiaque. Il n'y a qu'à voir le succès de Fidel Castro auprès des Françaises les mieux informées, qui évolue si bien avec son âge. Les autres thèmes que vous traitez me semblent également très bien mis en situation.

    De toutes façons, je me doutais que vous ne parleriez pas de chasse ni de corrida.

    Il a un grand sérieux dans ce léger sonnet ci-dessus. Par exemple, "immigration" ne rime pas avec "inflation", l'ignoble maladie financière qui a ammené les Nazis aux pouvoir. Alors, rien que pour cela, merci aux multitudes secourables.

    By Anonymous Agathe, at vendredi, 17 mars, 2006  

  • Brillant

    M. Jihesse

    PS : heureux de vous retrouver, Charles. Ces temsp ci, la Franse a besoin d'hommes comme vous. Quand les milices bottées agressent les étudiants ivres de liberté...

    By Anonymous Anonyme, at vendredi, 17 mars, 2006  

  • Bonjour,

    Bien sûr, je ne partage pas vos idées politiques mais je suis heureux de constater que droite et gauche peuvent se retrouver parfois sur des valeurs d'humanité et de tolérance.

    Cordialement,

    By Anonymous "Debré 2007", at vendredi, 17 mars, 2006  

  • Oui, mais pourquoi "côtelette"?

    Une côtelette, c'est une petite côte, la côte d'Adam à partir de laquelle Dieu a créé la femme... Encore une résurgence de l'immonde sectarisme catholique!

    Et pourquoi "cubique"? Cubique comme une cellule de la prison de la Santé, où pourrissent les opprimés du grand capital? Cubique comme une HLM où l'on entasse les nouveaux esclaves issus de l'immigration?

    Et le coquelicot, bon sang, pourquoi le coquelicot? Cette fleur écarlate dont les pétales sont tout froissés, c'est une insulte au drapeau sacré de la révolution, un symbole évident de la bannière rouge foulée aux pieds, une insupportable provocation de la bourgeoisie ploutocrate!

    By Blogger Robert Marchenoir, at samedi, 18 mars, 2006  

  • Sublime, simplement sublime !

    Reinhard (Mehr Licht !)

    By Anonymous Anonyme, at dimanche, 19 mars, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home