Pour un Autre Monde

lundi, novembre 13, 2006

La folklorisation du Nazisme

Je suis trés surpris du succé de ce roman, "Les Bienveillantes", écris par un américain. C'est une autobiographie imaginaire d'un Nazi. Déja cela pose un probléme, car le Nazisme ne fut pas imaginaire du tout. Le Nazisme est le mal absolue et ultime. Il est le fondement de notre identité européenne, et pas un mythe.

Un texte écris du point de vu d'un Nazi est par ailleur malsain dans son principe même, car forcément on cherche par là à rendre humain le Nazi, ce qui est répugnant, car on ne peut pas honnetement confondre un Nazi et, par exemple, un Homme de Progrés, sauf volontairement -Il serait absurde d'écrire une fiction autobiographique sur un Homme de Gauche pour exposer sa vision de la vie et du monde, car c'est avant tout un humaniste avec un message d'Amour, il est naturellement humain et Bon, et chercher à le rendre humain n'aurait aucun interet. Ce succès commercial est donc largement une banalisation inquiétante du mal. Car qui peut s'interesser à ce que pense un Nazi, sauf un autre Nazi ? J'imagine les lepénistes et autres Sarkonazy en train de déguster chaques phrases de ce livre tout en rêvant d'interdire l'Immigration..

En tous cas, moi, en tant qu'Homme de Gauche, je ne lirait pas ce livre. Le Nazisme doit être étudier à l'école de la République, plusieurs fois, pour bien marquer les esprits. Se lancer dans des fictions ou des débats à son sujet conduit au Révisionisme et au Négationisme. Le Citoyens en connait assez quand il connait sont programme scolaire sur la Shoa. Tout autre curiosité doit être interdite. La Loi Gayssot devrait être renforcée. C'est qu'en plus l'auteur cherche à réhabiliter le Nazisme, en nous présentant un SS érudit, historien, linguiste, philosophe, moraliste, etc. Alors qu'évidement, un Nazi est un inculte, un débile, un moins que rien, (sinon, il serait de Gauche, donc pour le Bien, donc Anti-Nazi, comme Staline), et n'a évidement jamais ouverts un seul livre de sa vie. Un Nazi, ca sait à peine lire.


En plus ce qui est louche, c'est que l'auteur est un personnage bien mystérieux apparu comme un météore dans le ciel encombré du roman. Personne ne le connait. C'est tout de même inquiétant. C'est un américain, vivant prétendument en Espagne, visiblement, comme son choix de sujet le prouve, Néo-consevateur, admirateur de Bush et de l'Ultra-libéralisme. Cela montre en tous cas au monde entier qu'entre Bush est Hitler, les accointances idéologiques sont nombreuses : Bush à attaqué l'Irak par une guerre illégale. Hitler aussi à attaqué la Pologne par une guerre illégale. Bush se fiche de l'ONU, Hitler se fichait de la SDN. Hitler voyait des ennemis et des terroristes partout, comme Bush, et il pratiquait aussi une politique Sécuritaire, avec un Etat Autoritaire et Répressif. Les paralléles sont trés nombreux. Il est par ailleurs douteux que Little ait pu écrire en quatre mois son livre comme il le dit. Une hypothèse vraisemblable est qu'il n'a pas écrit le bouquin lui-même, bien qu'il ait fait le travail d'étude des archives, en totalité ou en partie à coup sur. Il n'est pas allé à la télévision pour cette raison et pas pour une autre. Car les journalistes (qui savent tout grâce à leur études de journalistes) l'auraient démasqués. Donc, c'est quelqu'un d'autre qui à écris ce livre. Car enfin, on nous sert un joli conte de fée : il est jeune, il est blond , c'est un américain qui écrit directement en français - bel hommage à la francophonie, il a travaillé tout seul, à la bougie pendant cinq ans, a comme 10.000 français par an, mis son tapuscrit sous enveloppe avec un timbre et Gallimard, qui reçoit 500 textes par semaine, ne connait pas l'auteur, ne sait rien sur lui, l'a lu et publié aussitôt.. On y crois ! Cela bien sur, n'est qu'une hypothèse. Mais il ne me semble pas interdit de l'envisager.


Bref, plutôt que de lire cette bible du Nazisme (900 pages, pfff !), je vous conseil d'aller voir "Short Bus". C'est un film anti-Bush, anti-Ratzinger, un film démocrate, un film de Gauche, trés revigorant. Bush doit être furieux de n'avoir pu empécher ce film, et rien que cette pensée jouissive donne un motif d'aller le voir. Il nous montre la vrai amérique, celle que nous aimons tous. Pas celle de Bush, l'amérique moralement décadente, égocentique, qui se replis sur elle même, qui ne s'interresse qu'à ses petits états d'âmes et est finalement trés glauque. Mais l'amérique des Démocrates, celle des Valeurs de Mai 68, Ouverte à l'Autre, Tollérante, Accueillante bref, de Gauche. En plus ce n'est jamais vulgaire, et la partouze des trois homosexuels est des plus réussi : j'ai appris des choses..

9 Comments:

  • Vous avez une si bonne plume que, quand on vous lit, on n'ose plus écrire....

    By Blogger National-Libertaire, at lundi, 13 novembre, 2006  

  • Waouh! Un film à la fois anti-Bush et anti-Ratzinger! Balèze le scénariste! Un vrai humaniste de progrès! Dès que j'aurai fini de tracter au marché dimanche prochain, j'irai le voir. Après avoir acheté mon granola chez l'épicier bio, hein, on n'est pas aux pièces.

    Ca c'est de la graine de palme d'or! Pas de la raclure de Hollywood comme ce qu'on nous sert d'habitude...

    By Blogger Robert Marchenoir, at lundi, 13 novembre, 2006  

  • Bravo !
    enfin un esprit libre qui ne se laisse pas abuser par la propagande fachiste des medias. Vous dites tout haut ce que beaucoup pense tout bas. Merci pour ça

    By Anonymous Joel Monpère, at mardi, 14 novembre, 2006  

  • Vous faite une erreur parce que Littel il est JUIF il peut pas être NAZIE ou SARKOZIste c trop con mé j'aime bien ce blog de gauch continué !

    By Anonymous T., at mardi, 14 novembre, 2006  

  • citer staline pour critiquer little....ça c'est dugenie!!!
    géo

    By Anonymous Anonyme, at mardi, 14 novembre, 2006  

  • RAssurez moi, ce blog est satirique en fait ?

    By Anonymous Anonyme, at vendredi, 17 novembre, 2006  

  • Mais charles dis moi tu ne l'as bien sur pas lu ce Roman...
    Si tu l'avais fait tu aurrais vu bien autre chose qu'une "bible du nazisme".C'est bien au contraire un roman tres critique particulierement bien écrit narant avec une très grande précisions les sévices comis par les nazis.
    Ce mettre ds la peau d'un nazi n'a rien de fou.
    Si tu avais un peu plus de culture et que tu étais un peu moins aveuglé par ta propagande gauchiste, tu saurais que l'éxercise avait déja été réalisé par Robert Merle avec "la mort est mon métier"ou il se met dans la peau de Hoss (SS responsable du camp d'Auchwitz).
    En fin tes propos sur la comparaison entre Hitler et bush sont à vomir,certe Buch n'est pas le plus grand des génies...,mais le comparer à ce que l'histoire à fait de pire souligne encore ton ignorance.En effet si Buch était l'égale d'Hitler tu ne pourrais certainement pas à l'heure actuelle rédiger ton Blog dans ton petit quartier de BOBO puisque toutes libertées seraient annéanties.
    Mais bon charly continue comme ca,surtout ne change rien ca en devient presque trop simple de te critiquer...

    By Anonymous Anonyme, at vendredi, 29 décembre, 2006  

  • Charles, rassure moi, ton commentaire est à prendre au 4eme voir 5 eme degré.. Dans le cas contraire, chapeau à toi: émettre une si longue critique sur 1 livre que tu n'a même pas lu, c'est fort;d'autant plus que cette critique est remplie d'idioties à chaque ligne."Tout autre curiosité doit être interdite":ce sont tes propres termes,termes qui sont pour le moins inquiétant pour 1 homme de gauche, non? Ton commentaire est tellement simpliste qu'il en est à pleurer.
    Allez, je viens de le relire à l'instant, ce ne peut être qu'une plaisanterie pour faire réagir les internautes, c'est pas possible autrement.
    Sinon, les Bienveillantes est 1 bon roman, que je conseille, surtout à ceux qui s'intéressent à cette période de l'histoire.

    By Anonymous Anonyme, at vendredi, 27 juillet, 2007  

  • nous quant ont va chez les etrangers on a rien,mais ici ils sont bien lotis,voiture appart et etc...et nous quand on va chez eux on a rien.qu`ils aillent se pendrent tous...a ceux qui me suivent...

    By Anonymous Anonyme, at vendredi, 30 avril, 2010  

Enregistrer un commentaire

<< Home