Pour un Autre Monde

dimanche, novembre 21, 2004

Voyage de découverte

Nous étions donc parti pour l'aprés midi explorer l'Est Parisien, ce laboratoire de la France de demain. Ce sont des quartiers pleins de vie, où il se passe toujours quelques choses d'interessant à voir. De plus ces quartiers sont populaires : les habitants n'y sont pas hypocrites et exercent leur Droit à la différence. Là-bas la vie à plus de séve, plus de chaleur, plus de couleurs. Bien loin de la Pensée Unique qui caractérise, il faut bien le dire, le reste de la France, les locaux n'ont jamais peur d'exprimer franchement leurs convictions, leurs émotions, ou leurs gôuts. Ca nous change de mon quartier où régne partout un silence compassé. Là-bas les principes du multiculturalisme et du multiethnicisme sont appliqués avec une avance d'au moins 10 ans sur le reste du pays. C'est d'ailleur grâce à ces quartiers que Paris est passé à gauche à la derniére éléction municipale. Là-bas se trouve donc aussi l'avenir des forces progressistes. L'idée de nous méler au peuple dans ce Maelstrom de couleur et de culture me faisait frisonner de plaisir et nous nous nous sommes donc emmitouflé dans nos manteaux bien chaud, avons pris nos sandwiche, les rouleaux de pieces de 10 et 20 centimes, et somme parti pour cette aventure.


Partout des choses à voir; C'était formidable. Nous avons d'abord admirer la richesse de certaines épiceries, avec des produits venants d'Orient aux noms inconnues par dizaines, et humé avec plaisir l'odeur forte qui embaument ainsi la rue. Nous avons regardé l'intérieur de bistros typiques, qui nous plongaient avec une délicieuse réalité dans le monde de Zola. Nostalgie ! Nous sommes passé devant le superbe Opéra, ce haut lieu de la Culture local voulu par le Président Mitterrand.
Nous avons admiré certaines de ces fresques murales (ou bitumales) que pratique avec tant de dextérité certains jeunes. Même leur caligraphie, issu de leur culture française fécondé par leur culture Arabo-Musulman d'origine, est passionante à plus d'un titre. Il faut être un spécialiste pour pouvoir les déchifrer, même si j'ai cru pouvoir y lire plusieurs fois des "Sharon=Hitler !" et des "Bush=Hitler !". Cela prouve -contre les théses racistes à la mode- qu'il n'y a aucune différence de conscience dans ce pays, et donc la réalité de l'intégration. Il faut décidément que je m'offre pour noël un livre d'art sur cette technique artistique et de ses divers courrants si je veux rester "dans le coup". Transformer tous les murs de la cité en espace d'expression politique pour la défense de la démocratie mondiale et du vivre ensemble, voila l'exemple d'une avancée vers une société de communication plus égalitaire réalisé grâce à notre ouverture à l'Autre et au métissage. L'Homme à progressé en 20 ou 30 ans ! Certes certains esprits chagrins prétendent se plaindre de la multiplication incontrôlé de l'art calligraphique moderne. Je peux le comprendre. Mais il faudrait aussi que la Société mette à disposition des espaces réservés aux artistes. Et pourquoi pas les bâtiments publics ?

Partout dans ces quartiers, de Belleville à République en passant par Bastille, se méle toutes les races et tout les peuples; Des Kurdes et des Turques y vivent à peine séparé par un rue ou un paté d'immeuble. Ce nous fut l'occasion d'une profonde réflexion sur la nécessité de faire entrer la Turquie dans l'Union le plus rapidement possible et non pas en 2010. Des Chinois et des Arabes, des Algériens et des Maliens, des Vietnamiens et des Juifs, des Marocains et des Gabonais cohabitent fiérement et sans le moindre probléme. C'est vraiment un exemple de métissage réussi : Pas la moindre trace de raciste. Et en plus de leur richesse culturel, ce sont des quartier bon marché. Si je m'y installer, je pourrai facilement avoir le double de surface. Au minimum. Je comprend que certains de mes collégues soient parti s'installer ici. La vie y régne, vigoureuse et dynamique. Par exemple nous avons suivi sur plusieurs centaines de métre un groupe de jeunes novateurs qui se promenaient en arborant des tenus chatoyantes et portés d'une maniére toute nouvelle. Et bien croyez le ou nom, mais jamais je n'ai vu un seul de mes voisins habillés dans une de ces couleurs éclatantes.
J'ai par contre constaté que l'équipement public pour faire du roller était notoirement sous développé. Et d'ailleur la circulation me semble bien dense. Le Maire à donc encore du travail à faire pour réduire la surface gaspillé par les polueurs automobilistes. Et je tiens aussi à dire que les rue piétonnieres sont une catastrophe pour le sport. Les gens marchent n'importe où au millieux de la rue ! Il faudrait vraiment que la Mairie fasse des couloirs respectifs pour les piétons et pour les rollers.


Ici les gens ont des idées et ils osent. Ainsi nous sommes passé devant le porche d'un petit passage où, alongés sur des metelas par terre en plein jour, des gens se droguaient. Voila bien l'exemple du courrage politique. Car se piquer en plein jour, malgrés les Lois horriblement repressives et liberticides actuelle ce ne peut être qu'un signe militant de protestation citoyenne contre le retour de l'ordre moral. Aprés tout, si des gens veulent de se camer, en quoi cela regarde-t-il l'Etat ? Autre exemple sur de vitalité populaire. Quand ils ont quelque chose à dire, parce qu'on les a bousculé ou que l'on ne s'est pas écarté sur leur passage, ils n'hésitent pas vous hurler dessus. Quelle force de caractére ! C'est exitant ! Comme cela nous change de la France terne ! Et l'arabe, quelle langue virile ! Certes, ils ont aussi l'habitude -plutôt répugnante, je trouve- de cracher par terre. Mais c'est leur culture, il faut la respecter. Aprés tout pour un japonais se moucher est tabou et nous le faisont réguliérement.


Finalement, Biquette en a eut marre. De plus j'avais presque épuisé mes rouleaux. Nous avons donc repris le taxi pour rentrer chez nous.

9 Comments:

  • Au moins maintenant on sait que l'auteur n'est pas libéral...

    By Blogger BugMaster, at lundi, 22 novembre, 2004  

  • Très fort ce site, ce commentaire singulièrement. On y sent la subtile ironie des Lettres Persanes. Dans quel pays grotesque en effet vivons-nous !

    By Anonymous Anonyme, at mardi, 23 novembre, 2004  

  • Je vous félicite de faire preuve d'autant d'ouverture d'esprit et de tolérance, moi même je me suis adonné à cette exploration de l'Afrance de demain. Certes, cela a été pour moi beaucoup plus mouvementé que pour vous mais comme vous le dites si bien s'ouvrir à l'autre est un devoir citoyen ! d'ailleurs, dès que mon assurance aura remboursé les réparations de ma voiture, je retourne dialoguer avec les jeunes.

    By Anonymous Anonyme, at mardi, 23 novembre, 2004  

  • "Aprés tout, si des gens veulent de se camer, en quoi cela regarde-t-il l'Etat ?"

    Han, mais c'est vachement libéral comme réflexion ça.

    By Anonymous Anonyme, at jeudi, 02 décembre, 2004  

  • t quand meme rentré en taxi ca prouve que t'as de la maille

    By Anonymous Anonyme, at mardi, 08 février, 2005  

  • Bof, le métro Biquette n'aime pas trop -ni moi d'ailleur. Alors c'était prévu.

    By Blogger Charles Legrand, at mardi, 08 février, 2005  

  • Pourtant le métro c'est tellement plus métissé!

    By Anonymous Anonyme, at mercredi, 09 février, 2005  

  • "Pas la moindre trace de raciste"

    Tu veux dire qu'il y avait pas de blancs? trop drole

    By Anonymous Anonyme, at jeudi, 03 mars, 2005  

  • La naïveté de ce blog me laisse pantois.

    Moi aussi, je suis pour le métissage, ce qui implique des règles parfaitement définies afin de permettre le vivre-ensemble. Sinon, ça ne marchera jamais.

    Je penche donc plutôt vers l'ironie 10e degré, c'est pas possible autrement ...

    By Anonymous Anonyme, at dimanche, 26 novembre, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home