Pour un Autre Monde

mardi, décembre 14, 2004

La lutte continue !

La culpabilité de l'occident et ses inventions -racisme, fascisme, colonisation, arme atomique- reste un tabou... Il semble que l’on n’a toujours pas reconnu, dans ce pays, le lourd passé colonial, et singulièrement celui de la Droite -qui persiste à se taire et à jouer les innocente. Ces derniers temps, le sujet est pourtant revenu à l’ordre du jour dans les milieux intellectuellement avancés. D’abord parce que des militants ont mené le combat citoyens pour vivifier le devoir de mémoire et de repentance. Ensuite parce que des témoins, ou leurs descendants, ont rappelé les comptes non soldés : demande de pardon du chef de l'Etat aux anciens pays colonisés, exigences de dommages et intérêts des anciens colonisés, pensions des anciens combattants, harkis, monuments de repentance dans les communes, révisions des livres scolaires, Musées de la colonisation, etc. L’Etat certes a organisé quelques raout, occasions d’apparition scandaleuse de diverses tentatives révisionnistes fascistes de réécriture de l’histoire officielle. Contre cela il faut une Loi. Et une vigilance citoyenne de tous les instants.

Mais le sujet concerne aussi bien le monde présent, sur fond de guerre en Irak et en Afganistan -mais aussi de conflit en Côte d’Ivoire- et l’on assiste, depuis quelques temps déjà à la mise en œuvre à grande échelle d’une politique de colonisation par Bush. Pour le pétrole et le néolibéralisme, bien sur. Les amerlocs veulent étendre leur système d'exploitation, empécher tout développement, et piller les richesses des pays pauvres. C'est aussi leur action méphitique en Europe où leur lobby sont directement logés au Parlement. Autant dire que rien en Europe ne se fait sans leur autorisation. Le sujet concerne enfin la Société d’aujourd’hui (Bref, les américains reste un peuple à la mentalité archaïquement colonisatrice). Nombreux sont les citoyens qui considèrent que les comportements « coloniaux n’ont d'ailleurs pas disparu dans la manière de gérer certains problèmes sociaux par la Droite concernant les cités ou les personnes « issues de l’immigration ». Par exemple le refus du métissage et de la mixité ethnique semble être trés courant. Trop courrant même pour permettre à des fils d'immigrés de pouvoir convenablement s'intégré dans une société qui pourtant les à fait venir. Il faut lutter pour la classe moyenne et les déshérités se métissent socialement, et d'abord à l'école. D'où le combat pour une discrimination positive citoyenne intégrale.

Dans ce contexte actuel de colonisation mentale nous assistons au développement d’un discours de « guerre des civilisations » qui sévit dans tous les milieux, y compris à l’intérieur du Peuple de Gauche. Ce discours est basé sur le livre du néolibéral hungtinton, et c'est véritablement le "Mein Kampf" de tous les fascismes moderne (Yougoslavie, Rwanda, Tchétchénie, Israel). Ce livre devrait être interdit. Nous avons vu, à l’occasion des débats sur l’interdiction du voile à l’école, sur la Turquie, ou sur le soutien au peuple Palestinien, des militants de gauche, visiblement retourné par la Droite, s'imaginer nous stigmatiser en nous accusant, parfois, « d’agir en fonction d’une culpabilisation coloniale ». Ridicule, car ce n'est pas nous qui avons colonisé, tout au contraire. Les interprétations sur la « colonisation » ou le « colonialisme dans les banlieues » méritent des débats citoyens sérieux, car en la matière certains schématismes historiques, certains retours en arrière, peuvent signifier de véritables régressions sociales et politiques. On pense en particulier à la colonisation des esprits de l'Education nationale, qui ne respect pas la culture du jeune et cherche à l'éradiquer pour y installer en force une culture d'occidentaux bourgeois morts et blancs qui n'intéresse pas le jeune. Ou à l'attitude prédatrice des entreprises prônée par les néolibéraux et autres facistes. La manière de combattre les discours révisionnistes et de trouver des arguments contre le discours anticolonialisme est également matière à réflexion.

Dans ce débat, il faut aussi, évidemment, revisiter l’histoire, celle de la glorieuse lutte des peuples colonisés contre le fascisme, la lutte de la gauche à leur coté, celle des indépendances, et du soutient moral des intellectuels de progrès contre la Droite, le passage de l'ombre à la lumiére de Mai 81. Il faut aussi réévaluer leurs conséquences, et singulièrement celle de l’anticolonialisme comme pensée et comme pratique et son héritage d'aujourd’hui associé à la conjugaison de lutte comme le féminisme, l’antisémitisme, le nationalisme arabe, l’histoire des luttes de l’immigration, l’héritage de 68, l’antifascisme, le tiers-mondisme, etc..
Le but étant de revisiter le passé à la lumière du présent pour éviter que le futur ne le reproduise. Car celui qui ne connaît pas le passé le reproduit.

6 Comments:

  • C'est vrai de quelle droits imposons nous nos valeurs d'hommes blancs morts a d'autres peuples qui ont une culture si vivante, cela rappelle furieusement le colonialisme. On l'a vu dans l'affaire du voile ou on a imposé de force notre culture d'occidentale impérialiste à de pauvres filles qui voulaient vivre leurs cultures. Nous pouvons nous réjouir que la france de demain comptera de nombreux fils de l'islam qui mettront de la couleurs et que l'homme blanc à la mentalité de colonisateurs et ses valeurs sera en moins grands nombres. ALors nous serons arrivés à la société multiculturel ou pas une culture n'aura le dessus sur l'autre et on trouvera normal les tchadors et les burquas et l'on aura du mal à croire que l'on pouvait critiquer ces si charmantes traditions.

    By Anonymous Anonyme, at mardi, 14 décembre, 2004  

  • Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    By Blogger LFL, at vendredi, 31 décembre, 2004  

  • Juste un petit rappel : tout le monde peut s'accorder pour dire que les Nazis sont ceux qui ont donné ses lettres de noblesse au fascisme. Et bien ayant fait un peu d'Allemand j'ai comme le souvenir que Nazi est l'abréviation de "nazional sozialist", t'en connais beaucoup des partis de droite qui s'appellent par eux-même "SOCIALISTES"?
    D'un ceci, et de deux tu n'as l'impression que les peuples qui ont été colonisé ont souvent vu leur culture faire un bond 3 siècles en avant sinon plus. Tous ces pays d'Amérique du Sud, d'Asie ont grâce à l'apport de l'Occident pu évoluer vers la stabilité, la Démocratie et l'industrialisation. Je reconnaît cependant que pour l'Afrique il y a un souci... Pourquoi n'ont-il pas réussi la où ceux cités plus haut s'en tirent plus-ou-moins? J'ai ma petite idée mais je me tais parqu'elle te ferait hurler.

    (J'ai corrigé une phrase dans laquelle il manquait des mots)

    By Blogger LFL, at vendredi, 31 décembre, 2004  

  • Il est vrai que la Burka et le tchador sont une vraie conséquence du progrès social. Pour aller plus loin dans ces charmantes traditions, le mieux serait de créer des stades spéciaux pour éxécuter les femmes en public, comme dans ce modèle de démocratie qu'était l'Afghanistan dans les années 1996-2002....

    By Anonymous Anonyme, at lundi, 07 février, 2005  

  • "Il est vrai que la Burka et le tchador sont une vraie conséquence du progrès social. "

    Ton exemple est caricatural. Tu sais bien que l'immense majorité des Musulmans sont des êtres pacifiques, bon mari et bon pére de famille, et qu'ils ont une conscience de l'Homme et de la Nature que nous avons perdu, hélas. Evitons l'amalgame avec les Talibans, création de la CIA qui a vidé les prisons des pays Musulmans -justement- pour les constituer.

    By Blogger Charles Legrand, at lundi, 07 février, 2005  

  • Pour les Burkas et les tchadors je réagis juste par rapport a un commentaire amusant au dessus... Pour les talibans, c'est toujours la faute des autres. La caricature? alors pourquoi ce blog est-il truffé de caricatures sur notre société?

    By Anonymous Anonyme, at mardi, 08 février, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home